Lancement du Mur d’héritage de la justice basée sur le genre : la prof. Valerie Oosterveld est honorée

By 11 décembre 2017Nouvelles

7 décembre 2017 – Dans le contexte des célébrations relatives au 15e anniversaire de l’établissement de la Cour pénale internationale (CPI) en 2017 et du 20e anniversaire du Statut de Rome en 2018, Women’s Initiatives for Gender Justice a lancé le Mur d’héritage de la justice basée sur le genre. Il a été inauguré aujourd’hui à New York lors d’un événement en marge de l’Assemblée des États parties de la CPI. Parmi les personnes honorées se trouve notre co-chercheure, la prof. Valerie Oosterveld.

Le Mur d’héritage de la justice basée sur le genre célèbre ceux qui, dans les 125 dernières années, ont contribué à la justice internationale basée sur le genre. La prof. Oosterveld, experte dans le domaine des enjeux reliés aux genre en droit international pénal, était membre de la délégation canadienne à la Conférence diplomatique de plénipotentiaires des Nations Unies sur la création de la CPI en 1998. Elle s’est concentrée sur les enjeux reliés aux genre et a été impliquée dans les négociations formelles, informelles et de corridors relativement à la définition du « genre ». Elle a aussi œuvré subséquemment au sein de la délégation canadienne à la Commission préparatoire sur la CPI et à l’Assemblée des États parties. Le Statut de Rome, adopté en 1998, contient la liste la plus étendue de crimes sexuels et sexospécifiques en droit pénal international.

© Maxime Mariage

Leave a Reply