Communiqué – La Commission canadienne des droits de la personne accueille une nouvelle commissaire à temps partiel

Communiqué de la Commission canadienne des droits de la personne

Le 22 novembre 2018 – Ottawa (Ontario) – Commission canadienne des droits de la personne

La Commission canadienne des droits de la personne a le plaisir d’annoncer la nomination par décret d’une nouvelle commissaire à temps partiel, Me  Joanna Harrington, LL.D., qui entre en fonction immédiatement.

Me Joanna Harrington enseigne le droit depuis une vingtaine d’années. Elle est actuellement professeure titulaire de la faculté de droit à l’Université de l’Alberta, après avoir enseigné à l’Université de Nottingham et à l’Université Western.

Ses cours et ses activités de recherche et de publication portent sur des sujets qui se trouvent à des points de jonction du droit constitutionnel et du droit international. Ses publications traitent notamment du droit des relations extérieures, du droit des organisations internationales, de l’influence réciproque entre les déclarations de droits nationales et le droit international en matière de droits de la personne, et d’enjeux de droit criminel international et transnational.

Autrefois universitaire en résidence au ministère des Affaires étrangères du Canada, Me Harrington a participé à la négociation de nouveaux instruments internationaux aux Nations Unies, à l’Organisation des États américains et à l’Assemblée des États Parties au Statut de Rome de la Cour pénale internationale.

Bon nombre de ses rédactions sur un éventail de sujets ont été publiées. La qualité de ses travaux en droit lui a notamment valu le Prix de l’Association canadienne des professeurs de droit pour l’excellence universitaire en 2018.

Me Harrington a aussi été consultante pour des institutions nationales et internationales, a participé à des programmes de rayonnement d’organisations non gouvernementales et a contribué à des programmes de formation en droit international destinés à des juges, à des diplomates et à des militaires.

Elle détient un baccalauréat ès arts de l’Université de la Colombie-Britannique, un doctorat en droit de l’Université de Victoria et un doctorat en droit de l’Université de Cambridge. Elle a été reçue au barreau de la Colombie-Britannique en 1995 et à celui de l’Ontario en 2002.

Source : https://www.chrc-ccdp.gc.ca/fra/contenu/communique-la-commission-canadienne-des-droits-de-la-personne-accueille-une-nouvelle-1