Tag

droits des autochtones

Conférence «La longue marche vers la justice: réflexions des 40 dernières années d’espoirs et de déceptions»

By |

Juriste, négociateur et homme politique, Romeo Saganash a défendu pendant toute sa carrière les droits de la personne, en particulier ceux des Premières Nations. À l’occasion d’une conférence qui se déroulera le 24 novembre prochain, et dans un contexte où les injustices et les problèmes juridiques auxquels sont confrontés les peuples autochtones occupent plus que jamais l’espace public, il exposera les grands défis de sa carrière et échangera sur la transformation du discours politique.

L’inscription à cette activité est obligatoire : https://bit.ly/3Fc7dFb

La conférence est organisée par la Faculté de droit de l’Université Laval en collaboration avec le Partenariat canadien pour la justice internationale, la Chaire de recherche du Canada pour la justice internationale et les droits fondamentaux et le Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones.

*Veuillez noter qu’un passeport vaccinal ainsi qu’une pièce d’identité seront exigés à l’entrée de la salle.

Détails et informations : evenements@fd.ulaval.ca

Conférence «La longue marche vers la justice: réflexions des 40 dernières années d’espoirs et de déceptions»

By | Événements à venir

Juriste, négociateur et homme politique, Romeo Saganash a défendu pendant toute sa carrière les droits de la personne, en particulier ceux des Premières Nations. À l’occasion d’une conférence qui se déroulera le 24 novembre prochain, et dans un contexte où les injustices et les problèmes juridiques auxquels sont confrontés les peuples autochtones occupent plus que jamais l’espace public, il exposera les grands défis de sa carrière et échangera sur la transformation du discours politique.

Quoi : Conférence « La longue marche vers la justice : réflexions des 40 dernières années d’espoirs et de déceptions »
Quand : 24 novembre 2021 de 11 h 30 à 13 h
Où : Amphithéâtre Hydro-Québec, Pavillon Alphonse-Desjardins*

L’inscription à cette activité est obligatoire: https://bit.ly/3Fc7dFb

La conférence est organisée par la Faculté de droit de l’Université Laval en collaboration avec le Partenariat canadien pour la justice internationale, la Chaire de recherche du Canada pour la justice internationale et les droits fondamentaux et le Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones.

*Veuillez noter qu’un passeport vaccinal ainsi qu’une pièce d’identité seront exigés à l’entrée de la salle.

Détails et informations : evenements@fd.ulaval.ca

asfc forum

Forum annuel d’ASFC

By | Événements à venir, Opportunités de financement

asfc forumLe PCJI est fier de s’associer à Avocats sans frontières Canada (ASFC) pour l’édition 2021 de son forum annuel sur le thème « Pensionnats autochtones: vérité, justice et guérison – Échanges internationaux ». L’événement regroupe de nombreux acteurs importants du droit international des droits humains et s’adresse aux praticien.ne.s ainsi qu’aux étudiant.e.s en droit. 

Les deux journées de Forum sont composées de quatre sessions d’une demi-journée chacune. Chaque session aborde un enjeu sociétal fondamental, soit la recherche de la vérité, la justice, les réparations et les garanties de non-répétition. 

Dans un premier temps, le PCJI offre cinq (5) bourses à des étudiant.e.s qui souhaitent participer au Forum. La valeur est de 20$. La priorité sera accordée aux étudiant.e.s autochtones.

Dans un deuxième temps, le PCJI cherche sept (7) étudiant.e.s intéressé.e.s à participer au Forum dans le but de prendre des notes durant les séances pour ensuite rédiger un billet de blogue. Le texte sera publié sur le blogue Quid Justitiae (ou un autre blogue au choix) lors d’un séminaire s’échelonnant sur plusieurs jours. Les étudiant.e.s recevront une bourse de 200$ à la publication de leur texte. 

Le billet doit impérativement inclure un résumé détaillé du panel couvert, l’objectif principal étant de transposer le contenu du Forum dans le domaine public. L’étudiant.e peut toutefois y inclure un commentaire critique et du contenu complémentaire, notamment multimédia. Le billet doit comprendre entre 1 500 et 2 500 mots et être écrit en français ou en anglais.  

Les étudiant.e.s auront un délai de dix (10) jours pour soumettre leur texte. Ce dernier sera ensuite révisé. Les frais d’inscription des étudiant.e.s sélectionné.e.s seront couverts par le PCJI. 

Déposez votre candidature pour l’une ou l’autre de ces bourses avant le 2 novembre. 

101 experts dont des membres du PCJI signent une lettre ouverte appuyant le projet de loi C-262

By | Communiqués de presse, Nouvelles

8 mai 2019 – Lundi, un groupe de 101 experts incluant 15 membres du Partenariat canadien pour la justice internationale (PCJI) ont envoyé une lettre ouverte au Sénat pour manifester leur appui au projet de loi C-262. Ce projet de loi historique vise à s’assurer que les lois du Canada sont conformes à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. En adoptant ce projet de loi, le Canada pourrait devenir le premier État au monde à harmoniser ses lois nationales avec cette Déclaration.

Cette lettre ouverte, coparrainée par la co-directrice du PCJI Fannie Lafontaine, Beverly Jacobs (Université de Windsor) et Bernard Duhaime (UQÀM), demande aux sénateurs de procéder rapidement en ce qui a trait au projet de loi C-262. Elle les exhorte à mettre de côté toute crainte ou doute sans fondement pouvant entraver son examen par le Sénat, afin qu’il puisse recevoir la sanction royale et faire partie du droit canadien avant la fin de la présente session parlementaire.

Le projet de loi C-262, qui émane du député Roméo Saganash, a été adopté par la Chambre des communes le 30 mai 2018. Cette adoption avait alors été saluée comme une victoire pour les droits humains des peuples autochtones au Canada. Or, ce n’est qu’onze mois plus tard, le 30 avril dernier, que le Sénat a finalement annoncé le renvoi de ce projet de loi devant le Comité sénatorial permanent des peuples autochtones. Le projet de loi doit être examiné par le Comité le 14 mai prochain.

Les 15 signataires membres du PCJI sont Fannie Lafontaine, Payam Akhavan, Amanda Ghahremani, Mark Kersten, François J. Larocque, Janine Lespérance, Valerie Oosterveld, Frederick John Packer, Pascal Paradis, Penelope Simons, James G. Stewart, Alain-Guy Tachou Sipowo et Jo-Anne Wemmers, ainsi que les membres de l’équipe de coordination Érick Sullivan et Catherine Savard.

Lisez la lettre ouverte ici.

Conférence « Droits humains et corruption »

By |

Cette conférence portera sur les défis et les possibilités en matière de droits de la personne et de gouvernance démocratique dans les Amériques. Les participants discuteront de divers sujets, notamment les droits des femmes, les droits des Autochtones, le rôle de la société civile, et l’incidence de la corruption sur les institutions gouvernementales et le développement.

Cette conférence réunira des spécialistes et des défenseurs des droits de la personne du Canada et de la scène internationale, des universitaires, des politiciens et des lauréats du tout nouveau prix « Le Canada dans les Amériques – Leader des droits de la personne », lequel sera décerné par Affaires mondiales Canada.

Les discussions qui auront lieu lors de cette conférence contribueront à préparer l’engagement du Canada au huitième Sommet des Amériques, qui se déroulera les 13 et 14 avril 2018 à Lima, au Pérou, sous le thème de la gouvernance démocratique contre la corruption.

L’événement aura lieu au Musée canadien des droits humains, à Winnipeg.

Pascal Paradis, directeur général d’Avocats sans frontières Canada, a participé à cet événement.