Tag

droits humains

ASFC, fière d’être engagée aux cotés de la communauté juridique haïtienne

By |

Avocats sans frontières Canada a organisé le 12 novembre à midi, dans le cadre de sa série Fière d’être engagée, un webinaire spécial «Hommage à Me Dorval: décryptage de la crise haïtienne avec Me Florvilus» qui était dédié à Me Monferrier Dorval, Bâtonnier de Port-au-Prince assassiné chez lui le 28 aout dernier.

L’entrevue était mené par Me Pascal Paradis et a mis en lumière, à travers l’expérience de Me Florvilus, la réalité vécue actuellement par la communauté juridique haïtienne, et notamment les avocat.e.s défenseur.e.s des droits humains.

Les femmes en actions pour leurs droit: discussion avec Me Girard

By |

Dans le cadre de son tout premier webinaire « Les femmes en action pour leurs droits », Avocats sans frontières Canada (ASFC) a accueilli, le 30 juin dernier, Me Marie-Audrey Girard, juriste spécialisée sur la thématique de la violence sexuelle en temps de conflit, à laquelle s’est joint pas moins de soixante-dix défenseur.e.s des droits humains.

Cette discussion exceptionnelle menée par le directeur général d’ASFC, Me Pascal Paradis, a donné lieu à un échange captivant sur les droits des femmes et la manière dont le Canada contribue à leurs avancements dans le monde.

Vous n’avez pu y participer? L’entrevue est disponible en rediffusion.

 

Droit et plaidoyer: donner accès au régime québécois d’assurance maladie aux enfants nés au Québec de parents au statut migratoire précaire

By |

La conférence « Droit et plaidoyer: donner accès au régime québécois d’assurance maladie aux enfants nés au Québec de parents au statut migratoire précaire » s’est tenue à Montréal (Canada) à l’Université du Québec à Montréal et a été organisée par la Clinique internationale de défenses des droits humains en collaboration avec Médecins du Monde.

La professeure Mirja Trilsch a commenté une présentation par Chloé Cébron.

Atelier sur la mise en place de cliniques juridiques et le développement de l’enseignement clinique du droit

By |

Cet atelier abordait la pédagogie clinique et ses défis ainsi que les différents modèles de cliniques pouvant être créées en fonction des activités poursuivies (une action fondée sur la recherche-action versus la représentation directe de client.e.s), des domaines de droit et du rattachement institutionnel. Cet atelier était également l’occasion de présenter le fonctionnement de la CIDDHU en tant que modèle dans la formation de défenseur.e.s des droits humains et l’assistance aux victimes de violations des droits humains.

Cet atelier était organisé par la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM et la professeure Mirja Trilsch avec la Faculté de Droit et Science politique de l’Université de Montpellier .

Communiqué – La Commission canadienne des droits de la personne accueille une nouvelle commissaire à temps partiel

By | Nouvelles, PCJI dans les médias

Communiqué de la Commission canadienne des droits de la personne

Le 22 novembre 2018 – Ottawa (Ontario) – Commission canadienne des droits de la personne

La Commission canadienne des droits de la personne a le plaisir d’annoncer la nomination par décret d’une nouvelle commissaire à temps partiel, Me  Joanna Harrington, LL.D., qui entre en fonction immédiatement.

Me Joanna Harrington enseigne le droit depuis une vingtaine d’années. Elle est actuellement professeure titulaire de la faculté de droit à l’Université de l’Alberta, après avoir enseigné à l’Université de Nottingham et à l’Université Western.

Ses cours et ses activités de recherche et de publication portent sur des sujets qui se trouvent à des points de jonction du droit constitutionnel et du droit international. Ses publications traitent notamment du droit des relations extérieures, du droit des organisations internationales, de l’influence réciproque entre les déclarations de droits nationales et le droit international en matière de droits de la personne, et d’enjeux de droit criminel international et transnational.

Autrefois universitaire en résidence au ministère des Affaires étrangères du Canada, Me Harrington a participé à la négociation de nouveaux instruments internationaux aux Nations Unies, à l’Organisation des États américains et à l’Assemblée des États Parties au Statut de Rome de la Cour pénale internationale.

Bon nombre de ses rédactions sur un éventail de sujets ont été publiées. La qualité de ses travaux en droit lui a notamment valu le Prix de l’Association canadienne des professeurs de droit pour l’excellence universitaire en 2018.

Me Harrington a aussi été consultante pour des institutions nationales et internationales, a participé à des programmes de rayonnement d’organisations non gouvernementales et a contribué à des programmes de formation en droit international destinés à des juges, à des diplomates et à des militaires.

Elle détient un baccalauréat ès arts de l’Université de la Colombie-Britannique, un doctorat en droit de l’Université de Victoria et un doctorat en droit de l’Université de Cambridge. Elle a été reçue au barreau de la Colombie-Britannique en 1995 et à celui de l’Ontario en 2002.

Source : https://www.chrc-ccdp.gc.ca/fra/contenu/communique-la-commission-canadienne-des-droits-de-la-personne-accueille-une-nouvelle-1

Forum annuel d’Avocats sans frontières Canada

By |

Le Forum annuel d’Avocats sans frontières Canada (ASFC), dont le thème cette année est « Droits humains, activités économiques et peuples autochtones, perspectives comparées », aura lieu le 22 novembre prochain au Monastère des Augustines, à Québec. Accessible tant aux praticiens du droit qu’aux étudiants, le Forum annuel d’ASFC constitue une opportunité exceptionnelle de participer activement à des échanges de haut niveau sur une question d’actualité majeure. ASFC propose six heures de formation reconnues par le Barreau du Québec permettant d’apprendre, de comprendre, d’échanger et de réseauter avec des acteurs et actrices de changement œuvrant aux quatre coins du globe dans le domaine des droits humains, du droit économique et du droit autochtone. De plus, l’Assemblée générale d’ASFC, qui est ouverte à toute personne désireuse d’en apprendre davantage sur l’organisation et sur ses projets, aura lieu de 12h15 à 13h45. La journée se terminera avec un cocktail dînatoire qui mettra en lumière celles et ceux qui, depuis le Canada, font du droit un instrument de changement et de développement dans le monde.

Le Partenariat canadien pour la justice internationale, la Chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux et la Clinique de droit international pénal et humanitaire sont fiers d’être partenaires de diffusion de cet événement qui promet d’être captivant. Il est possible de s’y inscrire jusqu’au 16 novembre, les étudiants bénéficiant d’un tarif préférentiel de 40 $ pour la journée sur présentation de leur carte étudiante. Le Partenariat canadien pour la justice internationale, à travers Avocats sans frontières Canada, permettra aussià quelques étudiant-e-s résidant à l’extérieur de la Ville de Québecde se déplacer jusqu’au Monastère des Augustines, à Québec, à frais réduits.

Le programme complet de l’événement ainsi que les modalités d’inscription peuvent être consultés en ligne ici.

Au plaisir de vous y voir en grand nombre !

Les inscriptions pour le Forum annuel d’Avocats sans frontières Canada sont en cours

By | Communiqués de presse, Événements à venir, Nouvelles

9 novembre 2018 – Le Forum annuel d’Avocats sans frontières Canada (ASFC), dont le thème cette année est « Droits humains, activités économiques et peuples autochtones, perspectives comparées », aura lieu le 22 novembre prochain au Monastère des Augustines, à Québec. Accessible tant aux praticiens du droit qu’aux étudiants, le Forum annuel d’ASFC constitue une opportunité exceptionnelle de participer activement à des échanges de haut niveau sur une question d’actualité majeure. ASFC propose six heures de formation reconnues par le Barreau du Québec permettant d’apprendre, de comprendre, d’échanger et de réseauter avec des acteurs et actrices de changement œuvrant aux quatre coins du globe dans le domaine des droits humains, du droit économique et du droit autochtone. De plus, l’Assemblée générale d’ASFC, qui est ouverte à toute personne désireuse d’en apprendre davantage sur l’organisation et sur ses projets, aura lieu de 12h15 à 13h45. La journée se terminera avec un cocktail dînatoire qui mettra en lumière celles et ceux qui, depuis le Canada, font du droit un instrument de changement et de développement dans le monde.

Le Partenariat canadien pour la justice internationale, la Chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux et la Clinique de droit international pénal et humanitaire sont fiers d’être partenaires de diffusion de cet événement qui promet d’être captivant. Il est possible de s’y inscrire jusqu’au 16 novembre, les étudiants bénéficiant d’un tarif préférentiel de 40 $ pour la journée sur présentation de leur carte étudiante. Le Partenariat canadien pour la justice internationale, à travers Avocats sans frontières Canada, permettra aussià quelques étudiant-e-s résidant à l’extérieur de la Ville de Québecde se déplacer jusqu’au Monastère des Augustines, à Québec, à frais réduits.

Le programme complet de l’événement ainsi que les modalités d’inscription peuvent être consultés en ligne ici.

Au plaisir de vous y voir en grand nombre !

L’équipe du Partenariat, de la Chaire et de la Clinique

Lancement du Rapport annuel 2017-2018 de la CIDDHU

By |

La Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) tient chaleureusement à vous inviter à la soirée du Lancement de son Rapport annuel 2017-2018.

Quand : 17h30, le mercredi 7 novembre 2018.
Où : Salle D-R200 de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) située au 1430 rue Saint-Denis.

Au programme, elle propose une brève présentation des dossiers qui ont été réalisés au cours de l’année 2017-2018. Encore cette année, des mandats forts intéressants ont été confiés à la CIDDHU, notamment la réalisation d’instruments d’analyse des politiques publiques en matière de droits humains des plus importantes entreprises françaises au regard des Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux Droits de l’Homme des Nations Unies, la rédaction d’un mémorandum et d’un guide juridique concernant le droit des personnes détenues de recevoir de l’assistance religieuse et spirituelle ainsi que le droit des « Ministres du Culte » de dispenser une telle assistance, la création d’un guide pratique concernant l’application des critères juridiques d’asile au Canada dans le contexte de demandes déposées par des femmes victimes de traite sexuelle ainsi que la documentation des pratiques policières en milieu urbain dans les cas de disparitions et d’assassinats de femmes autochtones au Québec.

La CIDDHU aura également le grand plaisir de recevoir une représentante de l’organisation partenaire Shift qui viendra présenter le rapport Human Rights Reporting in France: A Baseline for Assessing the Impact of the Duty of Vigilance Law, l’une des réalisations importantes auxquelles les étudiant.e.s de la Clinique ont participé au courant des années 2017-2018. Par la suite, d’ancien.ne.s étudiant.e.s livreront des témoignages sur leur expérience terrain et leur parcours professionnel suite à leur passage à la CIDDHU.

Finalement, toutes et tous les participant.e.s sont convié.e.s au traditionnel cocktail de clôture du lancement où seront proposés bouchées, vins et fromages!

La CIDDHU vous invite également à vous joindre à elle sur l’événement Facebook de la soirée et à consulter la page web de la CIDDHU pour connaître les événements à venir.

Au plaisir de vous y retrouver en grand nombre!

Atelier sur la mise en place de cliniques juridiques et le développement de l’enseignement clinique du droit

By |

Cette série d’ateliers était en formule webinaire en ligne et était organisé par la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM à Ouagadougou.

Ces ateliers abordaient la pédagogie clinique et ses défis ainsi que les différents modèles de cliniques pouvant être créées en fonction des activités poursuivies (une action fondée sur la recherche-action versus la représentation directe de client.e.s), des domaines de droit et du rattachement institutionnel. Ces ateliers étaient également l’occasion de présenter le fonctionnement de la CIDDHU en tant que modèle dans la formation de défenseur.e.s des droits humains et l’assistance aux victimes de violations des droits humains. La professeure Mirja Trilsch a pris part aux échanges.