Violences sexuelles et sexospécifiques en Sierra Leone : Valerie Oosterveld a organisé un événement modéré par Fannie Lafontaine

By 17 décembre 2017Nouvelles

Décembre 2017 – Le 13 décembre 2017, la co-chercheure Valerie Oosterveld a organisé un événement parallèle dans le cadre de la 16e Assemblée des États parties de la Cour pénale internationale. L’événement intitulé « Les poursuites judiciaires de violences sexuelles et sexospécifiques devant le Tribunal spécial pour la Sierre Leone » était organisé en collaboration avec les Missions permanentes du Canada et de la Sierra Leone, ONU-Femmes, la Western Ontario University et le Partenariat canadien pour la justice internationale. Il était modéré par la co-directrice Fannie Lafontaine. Sharanjeet Parmar, ex-procureure chargée des crimes de guerre au Tribunal spécial pour la Sierre Leone (TSSL), a discuté de son expérience concrète dans la poursuite de violences sexuelles et sexospécifiques. La professeure Valerie Oosterveld, quant à elle, a présenté les conclusions d’une étude analysant les pratiques et les enseignements à tirer des poursuites effectuées par le TSSL. Finalement, les panélistes Amadu Koroma (représentant adjoint à la Mission permanente pour la Sierre Leone) et Catherine Boucher (principale conseillère juridique pour la Mission permanente du Canada) ont discuté du contexte entourant les violences sexuelles et sexospécifiques en Sierra Leone, de même que, notamment, du rôle joué par le TSSL dans le cadre du conflit armé sévissant dans ce pays dans les années 90.

Valerie Oosterveld présentant lors de l’événement.

© Maxime Mariage.

Leave a Reply