Category

Événements à venir

Cours de spécialisation en droit pénal international de l’Institut international de Syracuse : Financement disponible

By | Événements à venir, Nouvelles des étudiants, Opportunités de financement, Student News

Cette année encore, le Partenariat canadien pour la justice international (PCJI) financera la participation de deux à trois étudiant.e.s au Cours de spécialisation en droit pénal international pour jeunes pénalistes de l’Institut international de Syracuse. La 19édition de ce cours de renommée internationale, dont le thème est « Droits humains et justice pénale », se tiendra du 2 au 10 juin 2010 à Syracuse (Italie). Le programme est disponible ici. Il est à noter que le cours se déroule en anglais seulement.

Les étudiant.e.s du 18e Cours de spécialisation en droit pénal international pour jeunes pénalistes. Photo: Siracusa Institute.

Nature du financement

Les étudiant.e.s pourront solliciter du financement pour les dépenses admissibles suivantes[1] :

  • Transport (ex. billets d’avion, de train ou d’autobus; reçus d’essence);
  • Hébergement;
  • Alimentation;
  • Inscription au cours.

Procédure à suivre

Pour soumettre une demande de financement, les candidats doivent compléter les deux étapes suivantes avant le 31 mars 2019 :

  1. En premier lieu, les candidats doivent postuler directement auprès de l’Institut international de Syracuse avant le 31 mars 2019 via le formulaire en ligne de l’Institut.
  2. En second lieu, les candidats doivent remplir la demande suivante pour solliciter du financement du PCJI.
    1. La demande inclut le CV du ou de la candidat.e, son relevé de notes, une photocopie de passeport ainsi qu’une lettre de motivation expliquant en quoi la candidature satisfait les critères d’évaluation ci-bas.

Critères d’évaluation

  • Lien entre le ou la candidat.e et un membre ou organisation partenaire du PCJI;
  • Lien entre le cours et le domaine d’études, les buts professionnels et autres activités académiques ou scientifiques du ou de la candidat.e;
  • Compétence en anglais;
  • Réception antérieure de financement par le PCJI : la priorité est accordée aux candidat.e.s n’ayant pas reçu de financement par le passé;

Les étudiant.e.s choisi.e.s seront informé.e.s peu après la date limite du 31 mars 2019.

[1] Une dépense est admissible lorsqu’elle respecte les règles administratives du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) et de l’établissement hôte du PCJI, l’Université Laval (www.sf.ulaval.ca). Le PCJI pourrait refuser de rembourser une dépense qui n’est pas admissible ou qui devient inadmissible même si le PCJI a initialement accepté de financer le projet soumis. Il est de la responsabilité de l’étudiant.e de s’assurer en tout temps de l’admissibilité des dépenses envisagées. Il est fortement recommandé de faire préautoriser par le PCJI toutes les dépenses envisagées. Des informations supplémentaires peuvent être fournies sur demande.

École d’été « Justice internationale et les droits des victimes »

By | Événements à venir, Nouvelles

L’école

L’école d’été Justice internationale et les droits des victimes rassemblera des experts de renommée internationale et des organisations de défense des droits humains, afin de discuter et de réfléchir sur les questions relatives aux droits des victimes et à la justice internationale. Ces dernières années, des développements tels que la Cour pénale internationale ont amené les droits des victimes à la justice pénale. Afin de garantir que les droits des victimes restent liés à la réalité des victimes et d’éviterleur transformation en des concepts juridiques vides et détachés des besoins des victimes, il est important de comprendre l’impact de la victimisation, les besoins des victimes et les effets de la loi.

Ce cours vise à former et à mobiliser des étudiants et des professionnels dans les domaines du droit, de la criminologie et des disciplines connexes à des questions clés concernant les droits des victimes d’actes criminels et d’abus de pouvoir. Organisée en collaboration avec l’École de criminologie, le CÉRIUM et le Centre international de criminologie comparée (CICC), l’école d’été est une activité du Partenariat canadien pour la justice internationale (PCJI), qui est subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Les sujets abordés comprennent la réparation des victimes de crimes contre l’humanité, les besoins des victimes de violences sexuelles devant les tribunaux, la manière dont les tribunaux traitent les victimes qui sont en même temps des agresseurs et la place des victimes dans la justice transitionnelle.

À chaque jour de cette semaine de cours, deux conférences d’experts seront présentées. Les conférences durent une heure et trente minutes et sont suivies d’une pause et d’une période de discussion. De plus, une visite au Centre Raoul Wallenberg et une rencontre avec un représentant du Centre canadien pour la justice internationale sont prévues.

L’école se tiendra du 3 au 8 juin 2019. Les étudiant.e.s crédité.e.s sont invité.e.s à une séance d’accueil le 31 mai 2019.

Le PCJI offre une bourse de 2000$ à un.e étudiant.e de maîtrise ou de doctorat provenant d’un pays en développement afin de participer à l’école. Voir ici pour plus d’informations.

Langue

L’école est bilingue (français-anglais). On s’attend à ce que les étudiants parlent couramment le français ou l’anglais et à ce qu’ils aient au moins une compréhensionpassive de l’autre langue. Les étudiants ont la possibilité de rédiger leur travail enfrançais ou en anglais.

Professeurs

  • Jo-Anne WemmersProfesseure titulaire, École de criminologie, Université de Montréal. Chercheure au Centre international de criminologie comparée (CICC) et responsable de l’équipe de recherche Victimes, droits et société. Contact : jo-anne.m.wemmers@umontreal.ca
  • Fannie Lafontaine, Professeure titulaire, Faculté de droit, Université Laval. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la justice pénale internationale et les droits fondamentaux
  • Valerie Oosterveld, Professeure associée, Faculty of Law, Western Law. Directrice adjointe du Western University’s Centre for Transitional Justice and Post-Conflict Reconstruction
  • Mylène Jaccoud, Professeure titulaire, École de criminologie, Université de Montréal
  • Luke Moffett, Conférencier senior, School of Law, Queen’s University Belfast. Chercheur au The Senator George J Mitchell Institute for Global Peace, Security and Justice.
  • Mark A. Drumbl, professeur et directeur du Transnational Law Institute, School of Law, Washington and Lee University
  • Frédéric Mégret, Professeur agrégé, Faculty of Law, McGill. Titulaire de la Chaire William Dawson
  • Amissi ManirabonaProfesseur agrégé, Faculté de droit, Université de Montréal
  • Isabelle Daignault, Professeure agrégée, École de criminologie, Université de Montréal. Co-directrice du laboratoire Centre d’étude sur le développement et l’adaptation des jeunes (CEDAJ).
  • Amanda GhahremaniConseillère juridique: droit international pénal, compétence universelle et réparations pour les survivants de crimes internationaux 

Activités sociales

Les participants sont invités à assister à un cocktail d’ouverture, ainsi qu’à uncocktail de fermeture le samedi, où seront remis les certificats de participation. Les échanges entre les professeurs, les professionnels et les étudiants seront encouragésafin de permettre aux participants d’élargir leurs réseaux.

Modalités d’inscription

Le cours s’adresse aux étudiants des cycles supérieurs et aux étudiants exceptionnels de premier cycle en droit, en criminologie et des disciplines connexes de l’Université de Montréal. Également, il est adressé aux étudiants des autresuniversités du Québec, du Canada et de l’international, ainsi qu’aux professionnelsintéressés, notamment aux avocats travaillant dans le domaine du droit pénal international.

Les professionnels recevront un certificat de participation plutôt que des crédits. Les membres de l’Ordre des criminologues du Québec et du Barreau du Québec pourraient se faire créditer ce cours par leur ordre professionnel (des conditions peuvent s’appliquer).

Les étudiants inscrits au baccalauréat doivent avoir l’autorisation du directeur de leur programme, une moyenne de 3,5 sur 4,3 et avoir complété au moins 60 crédits universitaires pour être admis dans ce cours.

Les étudiants peuvent choisir soit d’obtenir 3 crédits (en répondant à la totalité des exigences), soit de n’en retirer que 1,5 crédits (en assistant à la semaine d’enseignement et en ne faisant qu’une partie du travail). Les étudiants crédités sont invités à assister à la séance d’accueil du 31 mai 2019.

Les informations sur les démarches d’inscription seront mises à jour à l’adresse: https://cerium.umontreal.ca/etudes

Frais d’inscription

  • Employés gouvernementaux et entreprises : 1 200$ CA
  • Grand public (salariés, retraités, travailleurs autonomes) : 1 000$ CA
  • OSBL et ONG: 500$ CA
  • Étudiants non crédités ou hors Québec : 475$ CA
  • Tarif à la journée : 350$ CA

(Le taux de change peut varier.)

Le PCJI offre une bourse de 2000$ à un.e étudiant.e de maîtrise ou de doctorat provenant de pays en développement afin de participer à l’école. Voir ici pour plus d’informations.

Arrivée

Les citoyens de plusieurs pays ont besoin d’un visa afin de visiter le Canada. Afin de connaitre les démarches pour obtenir un visa, veuillez visiter : http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/touriste.asp
Veuillez contater la responsable du cours afin de vous procurer une lettred’invitation par le CÉRIUM pour venir au Canada.

L’aéroport international de Montréal Pierre-Elliott-Trudeau est situé sur l’Île deMontréal. La Société de transport de Montréal (STM, http://www.stm.info/fr) offre un service d’autobus et de métro. L’autobus 747 relie l’aéroport Trudeau à la stationde métro Lionel-Groulx. Le tarif de cette ligne express est de 10 $, payable en monnaie exacte dans le bus. À la station Lionel-Groulx, vous pourrez prendre lemétro afin de vous rendre à l’Université de Montréal (ligne bleue, stations Université de Montréal et Côte des Neiges). Pour accéder à la carte du métro, veuillez visiter : http://www.stm.info/fr/infos/reseaux/metro

Des taxis sont aussi accessibles. Le trajet de l’aéroport à l’université en taxi coûte environ 40 $.

Logement

Il est de la responsabilité des participants venant de l’extérieur de Montréal detrouver et de réserver leur logement. À deux pas de l’université de Montréal, lesstudios Hôtel (métro Université de Montréal) donnent la possibilité de louer une chambre simple ou double.

Pour plus d’informations et pour faire vos réservations, visitez : http://www.zumhotel.ca/fr/tarifs/

Pour d’autres options, visitez : http://www.logement.umontreal.ca/trouver/temporaire.htm

Activités touristiques

Montréal est une ville cosmopolite et multiculturelle de 4 millions d’habitants provenant de 120 pays différents. À quelques pas de l’Université de Montréal, setrouve la rue Côte des Neiges où vous aurez accès à des supermarchés, à des pharmacies, des restaurants, des cafés, des librairies, entre autres.

L’université se situe à quelques pas de l’Oratoire Saint-Joseph. On a facilement accès au centre-ville, au Vieux-Port, au Mont-Royal, ainsi qu’aux quartiers Le Plateau et leMile-End, où vous trouverez une ample offre gastronomique, des cafés, des boutiques, entre autres attractions touristiques.

Pour plus d’informations à propos de Montréal et de ses activités touristiques, veuillez visiter le site Web de Tourisme Montréal : https://www.mtl.org/fr

Au plaisir de vous voir à Montréal !

Les inscriptions pour le Forum annuel d’Avocats sans frontières Canada sont en cours

By | Communiqués de presse, Événements à venir, Nouvelles

9 novembre 2018 – Le Forum annuel d’Avocats sans frontières Canada (ASFC), dont le thème cette année est « Droits humains, activités économiques et peuples autochtones, perspectives comparées », aura lieu le 22 novembre prochain au Monastère des Augustines, à Québec. Accessible tant aux praticiens du droit qu’aux étudiants, le Forum annuel d’ASFC constitue une opportunité exceptionnelle de participer activement à des échanges de haut niveau sur une question d’actualité majeure. ASFC propose six heures de formation reconnues par le Barreau du Québec permettant d’apprendre, de comprendre, d’échanger et de réseauter avec des acteurs et actrices de changement œuvrant aux quatre coins du globe dans le domaine des droits humains, du droit économique et du droit autochtone. De plus, l’Assemblée générale d’ASFC, qui est ouverte à toute personne désireuse d’en apprendre davantage sur l’organisation et sur ses projets, aura lieu de 12h15 à 13h45. La journée se terminera avec un cocktail dînatoire qui mettra en lumière celles et ceux qui, depuis le Canada, font du droit un instrument de changement et de développement dans le monde.

Le Partenariat canadien pour la justice internationale, la Chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux et la Clinique de droit international pénal et humanitaire sont fiers d’être partenaires de diffusion de cet événement qui promet d’être captivant. Il est possible de s’y inscrire jusqu’au 16 novembre, les étudiants bénéficiant d’un tarif préférentiel de 40 $ pour la journée sur présentation de leur carte étudiante. Le Partenariat canadien pour la justice internationale, à travers Avocats sans frontières Canada, permettra aussià quelques étudiant-e-s résidant à l’extérieur de la Ville de Québecde se déplacer jusqu’au Monastère des Augustines, à Québec, à frais réduits.

Le programme complet de l’événement ainsi que les modalités d’inscription peuvent être consultés en ligne ici.

Au plaisir de vous y voir en grand nombre !

L’équipe du Partenariat, de la Chaire et de la Clinique

Congrès annuel du CCDI

By | Événements à venir | No Comments

Cette année, le Partenariat canadien pour la justice internationale (PCJI) financera la participation d’étudiant.e.s au 47e congrès annuel du Conseil canadien de droit international (CCDI), dont la thématique est « Le droit international aux frontières ». L’événement se tiendra les 1 et 2 novembre à Ottawa.

Le CCDI encourage l’étude du droit international et l’approfondissement des relations et du dialogue entre les juristes, les universitaires, les individus et les organisations de droit international au Canada et à l’étranger. Afin de réaliser ces objectifs, le CCDI organise notamment des colloques sur divers domaines du droit international, y compris son congrès annuel, auquel participent fréquemment des experts du PCJI.

Les étudiant.e.s sélectionné.e.s verront leur frais d’inscription au congrès couverts par le PCJI. À la suite de leur présence, il est attendu qu’ils écrivent chacun un billet de blogue comportant de 1000 à 1500 mots, qui sera publié sur l’une ou l’autre des plateformes suivantes, au choix de l’étudiant.e : Quid Justitiæ, IntLawGrrlsJustice in Conflict ou le Global Justice Journal de l’Institut Philip Kirsch. Le billet devra respecter les règles de mise en forme propres au blogue choisi.

Conditions

  • Être étudiant.e au baccalauréat ou aux études supérieures dans un domaine pertinent;
  • Être disponible pour assister au congrès;
  • Être disponible pour écrire un billet de blogue à la suite de l’événement.

Critères d’évaluation

  • Lien entre le congrès du CCDI et le domaine d’études;
  • Lien entre le candidat et un membre du PCJI;
  • Appréciation générale du dossier.

Comment postuler

La candidature doit inclure un CV et un relevé de notes. Téléversez votre candidature et remplissez le formulaire suivant avant le 14 octobre 2018 pour postuler. Il est de la responsabilité de l’étudiant.e de s’inscrire au congrès, et les frais encourus seront remboursés par le PCJI si la candidature est retenue.

 

Pour plus d’informations, écrire à:

Érick Sullivan

Coordonnateur du Partenariat canadien pour la justice internationale
internationaljustice.sshrc@gmail.com

Participez à l’école d’été Justice internationale et les droits des victimes !

By | Événements à venir, Nouvelles | No Comments

Le Partenariat canadien pour la justice internationale organise l’école d’été Justice internationale et les droits des victimes, qui se tiendra à Montréal du 4 au 9 juin 2018. Cet événement rassemblera des experts de renommée internationale et des organisations de défense des droits humains, afin de discuter et de réfléchir sur les questions relatives aux droits des victimes et à la justice internationale. L’aube des droits exécutoires pour les victimes, comme ceux octroyés par la CPI, a créé une nouvelle réalité dans laquelle ceux qui travaillent avec les victimes de crimes internationaux sont de plus en plus obligés de comprendre les besoins et les droits des victimes. Cependant, actuellement, de nombreux étudiants et professionnels, en particulier du droit, ont peu ou pas de formation en victimologie et en droits des victimes. Une telle connaissance est essentielle afin de s’assurer que, au fur et à mesure qu’ils évoluent, les droits des victimes restent liés aux besoins des victimes de crimes internationaux et d’éviter qu’ils se développent dans des concepts juridiques vides, aliénés de la réalité des victimes.

Ce cours vise à former et à engager des étudiants et des professionnels dans les domaines du droit, de la criminologie et des disciplines connexes à des questions clés concernant les droits des victimes d’actes criminels et d’abus de pouvoir. Les sujets abordés comprennent la réparation des victimes de crimes contre l’humanité, les besoins des victimes de violences sexuelles devant les tribunaux, la manière dont les tribunaux traitent les victimes qui sont en même temps des agresseurs et la place des victimes dans la justice transitionnelle. À chaque jour de cette semaine de cours, deux conférences d’experts seront présentées. Les conférences durent une heure et trente minutes et sont suivies d’une pause et d’une période de discussion. De plus, des visites au Centre Raoul Wallenberg et une rencontre avec un représentant du Centre canadien pour la justice internationale sont prévues.

L’école étant bilingue, il est attendu des étudiants qu’ils parlent couramment le français ou l’anglais et qu’ils aient au moins une compréhension passive de l’autre langue. Les étudiants ont la possibilité de rédiger leur travail en français ou en anglais.

Le programme détaillé de la semaine est disponible ici.

Assemblée des États Parties

By | Événements à venir | No Comments

De 2016 à 2020, le Partenariat canadien pour la justice internationale mettra sur pied et financera la participation d’une délégation d’étudiants canadiens, dirigée par des chercheurs universitaires et des praticiens d’ONG, à l’Assemblée des États parties à la Cour pénale internationale (« AÉP »), qui se déroule à La Haye ou à New York à la fin de chaque année.

Les étudiant.e.s recruté.e.s pourraient être invité.e.s à :

  • faire rapport sur l’AÉP, ses événements parallèles et la participation du Canada en tant qu’État Partie tout en s’intéressant à des thèmes variés (ex. : crimes sexuels et basés sur le genre, complémentarité, coopération, élection, budget, etc.);
  • diffuser les événements en direct sur Twitter;
  • organiser des conférences au sein de leur institution;
  • écrire de courtes publications et des billets de blogue;
  • soutenir les partenaires du Partenariat dans la mise en œuvre de leur programme d’activités à l’AÉP;
  • établir des liens avec des professionnels travaillant en droit international pénal;
  • visiter des institutions internationales pertinentes.

Par cette activité, le Partenariat forme une cohorte d’étudiant.e.s éduqué.e.s, engagé.e.s et interconnecté.e.s en droit international et transnational tout en offrant une formation et une éducation à diverses audiences au Canada quant aux défis, pièges et potentiel du système de justice internationale ainsi qu’aux priorités d’amélioration de ce système. Elle rehausse aussi le rôle du Canada comme leader mondial de la lutte contre l’impunité.

 

Participer à la 17e AÉP: du 5 au 12 décembre 2018, à La Haye

Cette année, le Partenariat canadien pour la justice internationale financera la participation d’une délégation d’étudiant.e.s à l’AÉP, qui se déroulera du 5 au 12 décembre 2018 à la Haye (Pays-Bas).

Les dossiers de candidature des étudiant.e.s souhaitant se joindre à la délégation seront acceptés jusqu’au 14 octobre 2018 inclusivement.

Conditions

  • Être disponible dès maintenant jusqu’au 5 décembre pour préparer la mission à l’AÉP;
  • Être disponible du 5 au 12 décembre pour participer à l’AÉP;
  • Être disponible avant, pendant et après l’AÉP pour faire rapport sur l’événement;
  • Être en mesure d’obtenir un visa pour les Pays-Bas avant le 5 décembre 2018 et d’y voyager.

L’AÉP est une activité très exigeante. Les membres de la délégation travaillent pendant de longues heures à tous les jours. Pour cette raison, il fortement recommandé que les étudiants évitent toute forme d’échéance ou remise de travaux autrement que ceux en lien avec leur participation à l’AÉP au cours de leur séjour et dans les jours suivant celui-ci.

Critères d’évaluation

  • Cycle d’études: priorité est accordée aux étudiante à la maîtrise ou aux cycles supérieurs;
  • Lien entre le/la candidat.e et un membre du Partenariat;
  • Lien entre l’AÉP/CPI et le champ d’études, les objectifs professionnels et les autres activités académiques ou scientifiques du/de la candidat.e;
  • Disponibilité pour préparer la mission, assister à l’AÉP et faire rapport par la suite;
  • Aisance à l’oral et à l’écrit en anglais ou en français (le bilinguisme est un atout);
  • Une priorité est accordée aux candidat.e.s n’ayant jamais reçu de financement du Partenariat par le passé.

Comment postuler ?

Votre dossier de candidature doit inclure votre CV, vos relevés de notes pertinents ainsi qu’une lettre de motivation démontrant que les critères d’évaluation sont satisfaits.

Vous êtes fortement encouragé.e.s à écrire quelques paragraphes de votre lettre de motivation en anglais si votre dossier de candidature est en français et vice-versa.

Le formulaire d’inscription est accessible en cliquant sur le bouton « Postulez maintenant ! » ci-bas. Téléversez votre dossier de candidature et remplissez ce formulaire de mise en candidature avant le 14 octobre 2017 pour compléter votre application.

 

Pour obtenir de plus amples informations, écrivez à:

Érick Sullivan

Coordonnateur du Partenariat canadien pour la justice internationale

internationaljustice.sshrc@gmail.com